AddThis Social Bookmark Button

Pétrole: Le Prix de l'Indépendance Energétique

Par Jeff Rubin - Les Etats Unis sont sur le point de devenir un exportateur net de pétrole. Du moins, c'est la supposée bonne nouvelle des dernières prévisions de l'Agence Internationale de l'Energie. Selon l'AIE, le boom des hydrocarbures de schiste met la production américaine sur une voie royale pour dépasser l’Arabie Saoudite. Au nord de la frontière US, la production de pétrole des sables bitumineux canadiens de l'Alberta devraient suivre une expansion similaire.

La notion "d'indépendance énergétique", concept un peu tiré par les cheveux, semble bien résonner pour le public cible de l'AIE, qui est en grande partie américaine. Quelle que soit la rhétorique politique des deux candidats à la présidentielle, l'indépendance énergétique n'est pas la vraie question face à l'économie et aux automobilistes américains. Le vrai problème, c'est le prix du pétrole. Ce n'est pas son pays d'origine!

Le problème n'est pas la disponibilité, mais le prix pour extraire le pétrole

Est-ce vraiment important si le pétrole vient des forages américains, du Canada, du Venezuela voir du Moyen-Orient? Hostile ou amical, aucun fournisseur étranger n’a fermé le robinet. Du moins pas depuis le choc pétrolier de l'OPEP il y a trois décennies. Le problème actuel pour les consommateurs ce n'est pas la disponibilité du carburant, mais le prix nécessaire pour le faire sortir du sol. Malheureusement, ce prix est déjà bien trop élevé par rapport à ce que nous pouvons nous permettre.

Le baril de Brent est en vol stationnaire à près de 110 $ en raison précisément de notre dépendance croissante sur les sources non conventionnelles d'approvisionnement. Ces mêmes sources qui sont défendues dans le rapport de l'AIE. L'indépendance énergétique ne va pas changer la réalité d’un prix du pétrole à trois chiffres. Au contraire, les prix du pétrole vont devoir encore grimper pour que les prévisions de l'AIE se réalisent. Si c'est le cas, est-ce que l'indépendance énergétique a une quelconque valeur pour les consommateurs de pétrole?

 

Le Mirage des sables bitumineux

L'AIE prétend qu’une augmentation considérable de l'offre d’un pétrole non conventionnel peut se réaliser avec une légère augmentation des prix sur les marchés. Un optimisme aussi béant est démenti par l'industrie. Sortir le pétrole du sous-sol n’a jamais été aussi cher et la tendance est à la hausse.
Il suffit de regarder le frein des dépenses réalisés par les exploitants des sables bitumineux au Canada et le manque de pipelines pour exporter leur or noir de l'Alberta. Est-ce que la production de sable bitumineux est-elle vraiment sur le point de tripler dans les prochaines décennies?

Les USA savent comment réaliser des forages horizontaux, de fracturation ou de drainage par gravité au moyen de vapeur (SAGD) mais pourquoi sont-ils en train de s’acharner sur des forages aussi problématiques que les sables bitumineux ou les hydrocarbures de schistes du Bakken (Dakota du Nord)? Aucune d’entre-elles ne sont de nouvelles découvertes mais sans l’augmentation des prix sur les marchés, personne ne partirait en chasse de ces puits.

 

Un baril à 200$ pour réaliser les rêves de l'AIE?

L’augmentation des prix n’est pas un mystère. Plus les prix du pétrole augmentent, plus la production augmente. C'est un principe économique fondamental que confronte sans cesse les géologues du pic pétrolier (peak oil).

Dans un monde où le baril toucherait 200$, l'AIE a probablement raison de croire que la production américaine pourrait atteindre 11 millions de barils par jour, ou que le Canada pourrait fournir 6 millions de barils sur le marché mondial.

Le problème avec une telle perspective de production est expliquée par un autre axiome économique. Plus le prix du pétrole augmente, moins nos économies peuvent se permettre d’en consommer. Quand la croissance économique mondiale est déjà sur le point de s’arrêter avec un baril à 100 dollars, que pensez-vous qu'il adviendra de la croissance économique (et donc mondiale) si les prix doivent atteindre les niveaux nécessaires pour réaliser les rêves d'approvisionnement de l'AIE ?

 

Ecrit, en anglais, par Jeff Rubin
Traduction par Laurent Horvath, 2000Watts.org. Avec l'autorisation de Jeff Rubin  (Le Blog de Jeff Rubin et la version anglaise ici)

Retrouvez la Chronique de Jeff Rubin sur 2000Watts.org

 

Vidéo: Jeff Rubin: La Crise Financière de 2008. Quel fut le rôle du Pétrole

Dim lights

 

blog comments powered by Disqus

Les prix de l'Energie vont augmenter

AddThis Social Bookmark Button
Les prix des Energies vont augmenter{ Dim lights }Par Yves Cochet

Nucléaire: Hinkley Point

AddThis Social Bookmark Button
Décryptage de l'accord{ Dim lights }Par Laurent Horvath